Des automobilistes qui tournent en boucle pour chercher une place de stationnement et sous leurs pieds, des dizaines de stationnements inoccupés chez les particuliers. C’est pour résoudre cette problématique qu’est né le concept du parking partagé.

 

Une récente étude a démontré que dans la majorité des grandes villes européennes, une personne sur trois à bord de son véhicule est à la recherche d’une place de stationnement. Entre voiries saturées et pics de pollutions, il est devenu nécessaire de limiter le trafic en surplus.

Il est inéluctable que les villes sont de véritables gruyères à stationnement. En effet, d’un côté les voiries sont totalement saturées notamment par les voitures ventouses qui monopolisent les quelques places de stationnement, et  de l’autre des milliers de places disponibles dans les parkings des particuliers.

 

Vous êtes chaque jour plus nombreux à rechercher les bons plans en terme de stationnement. La demande en terme de parking partagé est en constante croissance. La sharing economy qui prend le contre pied de l’économie actuelle est en plein essor. Nous sommes d’ors et déjà en route vers l’économie du changement ou le consommateur est devenu un consom’acteur engagé en quête de comparaison.

Mais qui sont ceux qui préfèrent choisir l’alternative du parking partagé, plus économique au parking public aux prix affolants ?

 

Comthings répond à toutes vos questions en dressant un portrait des utilisateurs de parking partagé.

 

  • Les touristes

C’est un peu sur le même schéma que le géant de la location d’appartements entre particuliers, Airbnb, que les opérateurs de parkings partagés proposent leurs offres.

 

Il est bien beau de louer un magnifique loft en plein cœur de Nice, Cannes, Paris, Rome ou encore Barcelone mais bénéficier d’une place privée c’est encore mieux… Les touristes préfèreront opter pour la facilité, la rapidité et les économies réalisés en louant une place chez le particulier pendant le temps de leur séjour. Ainsi, fini les petits tracas de la recherche de place, synonyme d’angoisse pendant les vacances. Grâce au parking partagé, la zen attitude restera le maître mot des vacances.

 

  • Les sédentaires

Les sédentaires à savoir les habitants des grandes villes évoquent le fait qu’il est très contraignant de venir  travailler en voiture dans l’hyper centre de Nice, et cela pour des raisons financières  majoritairement. Le concept du parking partagé à alors pris tout son sens pour ces travailleurs en quête d’une place de stationnement à des prix abordables. Entre gain de temps, économies réalisées et garantie de bénéficier d’une place privée à la carte, nos sédentaires ont trouvé le bon plan idéal pour garer leur fidèle destrier de fer en toute sécurité.

 

  • Les habitants des banlieues

Osciller entre pas de course et transports en commun ? Une vraie galère me direz-vous…  C’est pourtant ce que font des milliers de français chaque jour. Les transports en communs, connus pour leurs retards sont de plus en plus délaissés au profit du co-voiturage. Or il est bien intéressant d’utiliser l’économie du partage pour se déplacer mais qu’en est il du stationnement ? Le parking partagé à séduit de nombreux utilisateurs de part sa praticité. Ainsi, nos habitants des périphéries peuvent se garer quand bon leur semble chez les particuliers en toute quiétude  en réservant à l’avance leur place via l’application mobile prévue à cet effet.

 

 

  • Les utilisateurs « ponctuels »

Les utilisateurs ponctuels sont les personnes qui souhaitent se garer à la carte lors d’un événement ou lors d’une course inhabituelle afin d’éviter le temps perdu sur la voirie à chercher une place ou encore les tarifs exorbitants pratiqués dans les parkings publics. Ce sont par exemple des supporters de L’OGC Nice, du PSG ou encore de l’OM qui réservent une place à l’avance pour un match afin d’éviter la cohue lors des matchs pour stationner. Des éco-quartiers se dessinent autour des stades ou des salles de concert ou bureaux, commerces, logements privés et sociaux vivent en harmonie. La mutualisation du stationnement s’organise dans ces quartiers. En bon supporter, il se doit d’arriver au stade de bonne humeur en profitant de tarifs avantageux pour pouvoir soutenir et encourager son équipe favorite.

 

  • Les étudiants

Lorsque nous sommes étudiant, nous sommes généralement associé au slogan « Jeune et limité ». C’est la raison pour laquelle les étudiants sont à la recherche constante d’offres de stationnement alléchantes. La proximité est également importante pour cette génération Y, recherchant la facilité et le confort. La solution flexible du parking partagé est très convoitée du fait qu’on peut y stationner à la carte, sans contraintes.

 

  • Les commerçants

Souvent agacés par le manque de places sur la voirie, ce sont généralement eux qui vampirisent ces dernières, fautes de places dans les parkings de rétention ou simplement à cause des prix relativement élevés des parkings publics. Le parking partagé permet pour bon nombre d’entre eux de pouvoir désengorger la voie publique au profit des clients et de bénéficier d’une place qui leur est réservée pour 1, 2,3 jours ou encore des semaines entières.

 

Bref, vous l’aurez compris, ce sont des automobilistes à la recherche d’un bon plan, au même tire que vous et moi…

 

Ceci dit, malgré un besoin fortement marqué, le parking partagé ne connait pas encore l’ampleur de la location d’appartement entre particuliers. La start-up ComThings a analysé ces points de blocages, qui l’ont amené à travailler sur les outils technologiques dont il faut doter propriétaires et usagers afin que la réservation, le paiement et l’accès à ces parkings partagés soient aussi simple que l’accès aux parkings publics. Découvrez la solution sur www.comthings.com.

 

 

 

Et vous, quel est votre profil ?

Partagez vos réactions en commentaire.