C’est au lendemain du salon international Innovative city qui s’est déroulé le 22 et 23 juin dernier à Nice que nous dressons un état des lieux de la montée des éco quartiers sur l’hexagone.

Au cours de la majorité des conférences, l’éco quartier s’est imposé et à séduit de nombreux élus et promoteurs.

L’ouest de Nice, le cœur battant de la Métropole Nice Côte d’Azur, se transforme à grand pas et a déjà pris le chemin de l’écocitoyenneté.

La Métropole aménage minutieusement ce secteur stratégique. Notamment avec l’Eco-quartier de Nice Saint-Isidore, la ville de Nice compte bien allier  logements, services et commerces avec des bâtiments à très haute performance énergétique ainsi que des espaces publics communs.

Cela dit, la pression en terme de coûts est omniprésente, le sur-dimensionnement des infrastructures et des constructions augmenterait considérablement la facture mais éloignerait ce territoire du concept de « smart city ».

L’enjeu majeur est de pouvoir proposer des espaces mix, logements sociaux, privés, bureaux, commerces ainsi que des lieux de vie et de partage en limitant les frais.

Le co-stationnement, une aubaine pour l’éco quartier ?

La démarche qui permet de libérer les places vacantes chez les particuliers s’inscrit parfaitement dans la lignée des Eco-quartiers tout en participant à une meilleure qualité de vie des habitants en ville, en limitant la pollution dégagée par les voitures qui tournent jusqu’à trouver une place ou qui encombrent la voirie en se garant en double file. De plus cette solution permettrait de limiter les coûts de constructions et la perte de place en créant des places pour chaque habitant.

ComThings, start-up spécialisée dans le contrôle d’accès en mode « Access Control as a Service » est à l’origine d’une technologie innovante: une télécommande universelle, dénommée « CTbee », connectée au Smartphone, simplifiant ainsi le contrôle d’accès aux portes de garage/portails. Présente sur le marché du parking partagé, elle permet aux opérateurs d’accroître leur parc grâce aux places détenues par les particuliers. Dans ce sens, il est ambitieux et tout autant réaliste d’intégrer des services tel que le co-partage de stationnement dans nos villes de demain.